Quand on n’a pas le contrôle de sa machine…

Ordinateur barré
Pho­to par FLY:D, via Uns­plash

Ridi­cule, quand même. Je viens de mettre de côté le pro­jet Cai­ro Desk­top comme envi­ron­ne­ment de tra­vail Win­dows, que j’a­dore – simple, effi­cace, approche avec barre sta­tique hori­zon­tale à la Fin­der de MacOS. Pour­quoi ? Parce que Win­dows fait tout pour ne pas que je puisse m’en servir.

Les appli­ca­tions UWP ? Marchent pas sans Explo­rer – donc plus d’in­ter­faces pour confi­gu­rer mon sys­tème ! (voir la page Mes environnements/informatique pour la liste des détours que ça prend pour conti­nuer de fonc­tion­ner). Le logi­ciel de Gog Galaxy pour lan­cer mes jeux ? Marche pas sans Explo­rer ! Micro­soft Out­look 365 ? Marche pas sans Explorer !

C’est une syner­gie mal­saine entre les équipes du sys­tème d’ex­ploi­ta­tion et les pro­duits (quand ça se rend jus­qu’à un tierce par­ti, c’est débile). C’est pas la pre­mière fois, mais ça re-déborde.

Alors, je fais quoi ? Je vais à Linux, bien sûr ! Ah, ben, non, je peux pas, c’est vrai. Acer, qui com­mer­cia­lise mon por­table, tient caché le contrôle des ven­ti­la­teurs de mon por­table, et donc Linux == sur­chauffe garan­tie.

C’est un exemple très clair de col­lu­sion entre géants qui mani­pulent le mar­ché et nous main­tiennent pri­son­nier de leurs envi­ron­ne­ments. Certes, j’au­rais pu mieux maga­si­ner mon por­table, mais je ne me serais jamais atten­du à une mons­truo­si­té pareil.

J’ai tou­jours détes­té Win­dows. Ça chan­ge­ra pas. D’au­tant plus que Win­dows 11 s’an­nonce comme étant encore plus spar­tiate et bor­né. Beurk.

Share

Jetez-y donc un coup d'oeil!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.