Raccorder Rousseau/Ricard et la réalité

Cynisme et épuisement

Je suis de plus en plus misan­thrope, depuis l’ar­ri­vée des tech­no­lo­gies de com­mu­ni­ca­tion de masse. J’ai beau gar­der en tête les phi­lo­sophes huma­nistes tels Rous­seau et Jean-Fran­çois Ricard, j’y arrive de moins en moins. Je suis épui­sé des hor­reurs de la psy­cho­lo­gie humaine.

Puits à merde sans fond

Pour tous les béné­fices offerts par des pla­te­formes comme Twit­ter et You­tube, le volume de débi­li­té et de vio­lence psy­cho­lo­gique qui est vomi par les masses est ahurissant.

Quand on en est ren­du à vitrio­ler et pro­fé­rer des menaces imbé­ciles envers nos artistes locaux qui sont res­pon­sables et montrent le droit che­min, je baisse les bras.

Corruption ?

Si Ricard a rai­son sur le fait que l’être humain est fon­da­men­ta­le­ment bon, il faut – par consé­quence logique, que Rous­seau et sa cor­rup­tion socié­tale soit juste, aussi.

Mais quel genre de socié­té de malade cor­rompt les indi­vi­dus en masse à les rendre sociopathes ?

Share

Jetez-y donc un coup d'oeil!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *