Quand il faut défendre Cyberpunk 2077 à tout prix…

Photo par Patrick Fore
Patrick Fore, via Uns­plash

Y’a des gens dans les mains desquels faut pas mettre des porte-voix…

Un petit bijou : un·e inter­naute, fort malaisé·e de voir son (désas­treux) jeu Cyber­punk 2077 cri­ti­qué par un autre uti­li­sa­teur sur Twit­ter, monte sur sa petite boîte Twit­te­rienne, agrippe son porte-voix à deux mains et se munit de sa plus grande imma­tu­ri­té pour lui expli­quer que ce n’est qu’un chiâ­leux qui ne com­prend rien au Cyberpunk.

Le clou de l’af­faire ? L’autre uti­li­sa­teur, ben c’est William Gib­son. Le (for­mi­dable) auteur (cana­dien) qui inven­té (Neu­ro­man­cer, John­ny Mne­mo­nic, Vir­tual Light, etc) le genre Cyber­punk.

Bra-vo.

Ou, comme le résume si bien @stopthatgirl7 :

… en par­lant, bien sûr, de Wikipedia.

Share

Jetez-y donc un coup d'oeil!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *